entete
 

Aérodrome de
Persan-Beaumont

95340 Bernes sur Oise

Tél.  : 01 34 70 07 00
Nous écrire


 puce avion Retour page Accueil

 puce avion Le Club

 puce avion Offres découverte

 puce avion Devenir Pilote

 puce avion Avions et tarifs

 puce avion Formation

 puce avion Espace Jeunes

 puce avion Espace Membres clef

 puce avion OpenFlyers clef

 puce avion Actualités

 puce avion Activités

 puce avion Reportages

 puce avion Aérodrome

 puce avion FAQ

 puce avion Liens

 

 

FAQ

1. Apprendre à piloter en aéro-club : est-ce une bonne filière si l’on se destine à une carrière aéronautique civile ou militaire ?

Air France ou l’Ecole de l’Air sont les grandes portes des carrières aéronautiques. Cependant, il existe d’autres « portes » moins prestigieuses mais tout aussi efficaces…à condition d’avoir engrangé les heures de vol en aéro-club.

2. Y-a-t-il une période préférentielle dans l’année pour s’inscrire et commencer sa formation ?

Non, toutes les variations climatiques ont leur particularité, le pilote n’en devient que plus expérimenté.

3. Peut-on voler durant l’hiver ?

Bien sur cette saison est moins propice aux balades mais elle est souvent mise à profit pour s'entraîner et faire du vol de nuit. Par temps froid et sec le vol est très agréable et les avions sont chauffés !

4. L’aéro-club organise t-il des stages de formation intensive ?

L'aéro-club organise régulièrement des stages de voltiges durant une semaine.

5. La formation se pratique-t-elle le week-end ou en semaine ?

L’aéro-club est ouvert tous les jours, la formation se pratique aussi bien la semaine que le week end.

6. Quelle est la durée moyenne de vol d’une leçon de pilotage ?

De 45 mn à 1h30 suivant les phases d’apprentissage (maniabilité, navigation).

7. Fait-on toute sa formation sur le même avion ?

La maîtrise du pilotage se fait sur avion biplace (ROBIN HR200). Les navigations se font sur ROBIN HR200, ou sur CESSNA 172 plus puissant et plus rapide avec un instructeur et 2 élèves. Dans ce dernier cas, chaque élève pilote sur son tronçon, tout en préparant la navigation entière. En place arrière, il profite de l'instruction donnée à l’autre élève. La formation est donc plus rapide et l’avion utilisé prépare mieux au voyage aérien.

8. A-t-on toujours le même instructeur durant sa formation ?

Il y a un instructeur responsable, chargé de suivre la formation de son élève. Cependant, en raison des disponibilités de chacun et du caractère bénévole de l’activité, il est possible et même souhaitable à certaines phases de la formation de changer d’instructeur.

9. Les instructeurs sont-ils bénévoles ?

Aucun instructeur n’est rémunéré. Passionnés d’aviation, ils transmettent leur savoir durant leurs loisirs.

10. Doit-on apprendre à piloter tous les avions du club ?

Les pilotes ne sont pas obligés de piloter tous les appareils du club. Cependant, en cas d’indisponibilité de l’appareil que vous auriez retenu, il est confortable de ne pas annuler son vol en utilisant un autre type d’appareil disponible… à condition d’avoir une expérience récente sur cet avion.

11. Combien d’heures minimum doit on voler chaque année ?

Il n’y a pas de minimum. Tout dépend du niveau de sécurité et d’expérience que souhaite obtenir le pilote. Cependant, un minimum de 12 heures est requis l’année de prorogation de la licence (tous les 2 ans).

12. Peut-on emprunter les avions-école une fois breveté ?

Oui, mais ils sont réservés en priorité pour les élèves. S’il n’y a pas d’élève présent, un breveté peut voler sur un avion école pour quelques heures.

13. Un pilote breveté qui n’a pas volé depuis plusieurs mois sur un type d’avion particulier (aile haute, train classique), doit-il refaire un vol d’entraînement avec instructeur ?

Tout dépend de son expérience sur l’avion et de la durée écoulée depuis le dernier vol.
La réglementation impose 3 décollages et 3 atterrissages dans les 90 jours pour l’emport de passagers. Après ce laps de temps, une reprise en main avec instructeur reste fortement conseillée à l’aéro-club.

14. Pourquoi est-il nécessaire de laver et ranger son avion après un vol ?

En équitation, bouchonner le cheval et le ramener à son box sont des actes qui font partie de la formation du cavalier. En aviation, c’est la même chose sauf qu’il n’y a pas d’avoine à donner !
Manœuvrer un avion à la main sans le heurter et le remettre à sa place dans le hangar (ou le sortir) font partie des exercices d’entraînement, surtout si c’est le dernier vol de la journée.
Le pare-brise, lavé à l’eau claire à l’aide d’une peau de chamois, assure au pilote une meilleure visibilité, donc une meilleure sécurité.
Laver les bords d’attaque (ailes et empennages) assure un meilleur écoulement des filets d’air. L’avion vole mieux !
De plus, voler sur des appareils propres est bien plus agréable que de se promener dans des poubelles.
Enfin, Les mécaniciens salariés ne faisant exclusivement que de la mécanique, pour des raisons économiques (prix de l’heure de vol), il est demandé aux pilotes et élèves de prendre soin du matériel onéreux qui leur est confié. Vie associative oblige !

15. Peut-on réserver un avion de voyage pour plusieurs jours ?

Oui, à condition d’effectuer un minimum d’heures de vol défini avant le voyage.

16. Dois-je avoir l’autorisation d’un instructeur ou d’un membre du Bureau avant de prendre un avion pour un vol ?

Oui dans tous les cas pour les élèves. Pour les pilotes confirmés, une autorisation est nécessaire :

  • si la destination est un aérodrome non ouvert à la circulation aérienne publique
  • si le trajet comporte un survol maritime (règlement intérieur)
  • si la destination est un pays étranger (assurance)

17. Doit on payer son vol après chaque séance ?

C’est une règle du club ! Il n’est pas demandé d’avance, de dû non plus. C’est le plus sûr moyen de maîtriser son budget.

18. En quoi consiste les 3 « tours de service » demandés chaque année par l’aéro-club ?

L’aéro-club demande à chacun de ses membres d’apporter leur contribution au fonctionnement de la journée aéronautique 3 fois par an. Chaque journée, librement choisie un samedi, un dimanche ou jour férié, permet d’entretenir les locaux, les avions, et d’apporter sa pierre à la vie associative. C’est aussi une bonne occasion de connaître d'autres membres et de créer des équipages pour les voyages futurs.

19. Si l’on est de passage pour quelques mois, y a t-il une cotisation réduite ?

Non, tous les membres sont à égalité de droits et de devoirs.

 

© Aéro-Club Central des Métallurgistes - http://accm95.free.fr